mercredi 30 juin 2010

CD PRE A.- Le Premier Clair de l'Aube, Tété, 2010



Note : Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Ce que j'entends
Autant vous avertir, je suis fan de Tété. Ca c'est fait. Deuxièmement, comme je l'ai dit dans "mes sorties" j'ai été le voir en concert. Troisièmement, ce CD est à nouveau génial. Mais où va t'il puiser tout ce talent ? J'avais peur qu'avec ce nouvel album je sois déçue car j'avais placé Le Sacre des Lemmings loin au dessus de la mêlée en compagnie de Billie Holiday et de Chet Baker et voilà qu'il nous refait un album plein de nouvelles sonorités, du blues, du rythme des Etats-Unis, des nouveaux riffs incroyables qui vont faire suer tous les jeunes en apprentissage à la guitare. J'adore tout particulièrement "L'envie et le dédain", "Le Bal des Boulets", ça me parle bien, on en connais tous. "Le premier Clair de l'aube" est formidable, "1700 septante" tout pareil, "Doux Mojo" talentueux, "Ad libitum" irréprochable, "Petite chanson" parfaite, et "Bye-bye" tout simplement brillant. Bref, j'aime presque tout, ce qui me semble encore plus incroyable ce sont les textes, le travail de la langue est tout simplement talentueux ! C'est de la poésie et pas de la mauvaise, on dit qu'on ne fait pas de la poésie avec des idées mais avec des images (selon Gaston Bachelard) et bien les images sont belles et nous font voyager même lorsqu'elles se veulent hermétiques. Voilà en tout cas ce que je vais écouter tous les jours durant les six prochains mois.
J'ai l'impression que Tété est un éternel curieux et qu'il ne se satisfait jamais de ce qu'il fait, il va chercher ailleurs, il apprend, in intègre, il mâche et il régurgite des merveilles, ce qui m'étonne c'est que l'onn ne peut pas le cantonner dans un genre, il est à la fois rock parfois hard rock, pop, soul, blues, blue grass... bref, on passe par tous les stades et c'est chouette, le monde n'a plus de frontières, toutes les musiques fédérées dans un album c'est-y pas beau ça môssieur ? Chapeau aux musiciens qui jouent avec lui ils sont formidables, car il faut pouvoir donner la réplique à cet engin tétéïesque et ils le font à l'aise Blaise... du moins en a t'on l'impression. Mon coup de coeur absolu de l'année, mais elle n'est pas finie...

Résultat des courses
J'ai acheté, tu vas acheter, ils vont acheter...

Pour combler un peu mon ignorance, j'essaie de trouver une analyse musicologique de l'oeuvre de Tété mais personne n'ose tenter quoi que ce soit, les spécialistes se brones à d'évasifs "spleen profond" et autres images à deux balles. Mince alors et me dites pas qu'il n'y a rien à dire.
Rendez-vous sur Hellocoton !