mercredi 21 juillet 2010

DVD VOL A.- Le Voleur de Bagdad, Raoul Walsh, 1924

Note : Grrrrrrrrrrr

L'histoire
Un voleur prend ce qui lui fait envie sans se poser de questions au nez et à la barbe des soldats. Un soir qu'il s'introduit dans le palais du Kahlif, il voit la princesse et en tombe amoureux. Le père de la jeune fille doit lui trouver un époux. Le Jeune voleur déguisé en prince entre dans le palais et séduit la princesse. Mais le soir même pris d'un remord, il avoue ne pas être prince et être plus bas encore que le plus bas serviteur du palais. La Princesse l'aime tout de même et lui offre sa bague. Pour gagner du temps sur les autres prétendants elle va leur imposer une épreuve : celui qui apportera l'objet le plus merveilleux aura sa main. Mais un horrible Prince Mongol veut s'offrir Bagdad et la princesse. Il essaiera par tous les moyens de parvenir à ses fins.

Mon avis
1924, nom de bleu !!! Et des effets spéciaux à faire pâlir d'envie n'importe quel James Cameron. Bon sang, si ça c'est pas une claque à tous les défenseurs du fric à foison pour des films qui ne font même pas rêver. Douglas Fairbanks est le producteur, scénariste (sous le pseudo de Elton Thomas) et le premier rôle de ce film... Cela se passe de commentaire. Fairbanks est ici athlétique drôle même cartoonesque par moment, il fait passer des idées anarchistes incroyables et tout ça en faisant rêver le public qui se retrouve comme des gamins face à l'écran. Un gros regret, ne pas avoir pu voir le film sur grand écran !!! Julanne Johnson amène une touche de féminité subtile et gracieuse, les décors sont monumentaux et que penser de la figuration !!! Je n'avais pas vu autant de monde depuis le Seigneur des anneaux.
Voilà un film qui correspond à mes critères de ce que doit être le Merveilleux. il est à noter que les effets spéciaux créés spécialement par Raoul Walsh, le réalisateur, sont tous faits "à la caméra", il n'y a donc pas de travail post prod. mise à part la colorisation à la main.

Du coup, je me rend compte de quelque chose d'horrible... Je viens d'augmenter la hauteur de mon échelle de valeur concernant les films, il va plus rester grand monde sur le podium de mes films cultes...
Rendez-vous sur Hellocoton !