dimanche 22 août 2010

DVD SOL A.-Soleil Rouge, Terence Young, 1971


Note : Grrrrrrr

L'histoire
Un ambassadeur japonais aux Etats-Unis est chargé de remettre un sabre très précieux au Président américain. Mais le train transportant ce sabre est attaqué par "Le Gaucher", l'ambassadeur va envoyer récupérer ce sabre par un très grand samouraï en lui laissant sept jours, au terme desquels si la mission n'est pas remplie il devra se faire seppuku. Le samouraï Kuroda Jubie, sera secondé dans sa quête par un mercenaire nommé Link.

Mon avis
Si c'est pas du hasard... J'en parlais avant hier et le film passait sur France 3 hier... Du coup, je ne me rappelais plus vraiment de l'histoire et j'ai été agréablement surprise de constater que Charles Bronson interprète ici un de ses seuls rôles comiques. Il joue bien d'ailleurs. On ne parle plus de Toshirô Mifune qui décidément est très bon. A ce titre d'ailleurs, je tiens à noter que tout autre acteur que lui aurait pu paraître ridiculement décalé dans un costume de samouraï perdu en plein western, eh bien lui sais rester digne malgré les incohérences du scénario et l'inexactitude des termes employés. Parmi les acteurs de ce film il y a également Ursula Andress et Alain Delon qui n'offrent pas une prestation incroyable. Il est vrai que nous nous trouvons dans un western spaghetti, le scénario n'est pas franchement bon mais la réalisation n'est pas mal et puis la musique est géniale, elle est de Maurice Jarre. Pour la petite histoire, Terence Young est le réalisateur de Mayerling, Atout coeur à Tokyo pour OSS 117 (un navet culte après l'attaque des tomates tueuses) , Opération tonnerre (James Bond), Bon baiser de Russie (James Bond), James Bond 007 contre Docteur No. Bon le western spaghetti est à prendre en tant que série B, et en cela il est bon, mais sinon, ce n'est pas un grand film inoubliable.
Rendez-vous sur Hellocoton !