lundi 18 avril 2011

R DIV A.- La Cote 400, Sophie Divry, Ed. Les Allusifs, 2010

Note : Grrrrr

L'histoire
Une bibliothécaire quadragénaire aigrie responsable du secteur géographie éclaire un mystérieux lecteur qui a passé la nuit à la bibliothèque municipale sur sa petite vie étriquée. 

Mon avis
Voilà un livre qui partait avec un préjugé ultra favorable, malheureusement, je ne l'approuve pas à cent pour cent et ne le trouve pas pertinent outre mesure. Passons sur le titre de la cote 400 (cette cote concerne la linguistique et n'appartient pas au domaine d'histoire géo auquel est attaché de force notre héroïne) qui est un mauvais alibi ici, j'aurais trouvé plus pertinent un titre tel que 2000 ans d'histoire, le ficus et moi ou L'erreur de Dewey, bref, en fait, j'ai l'impression d'avoir été bernée par le titre à un moment donné, passons. Là où je suis tout à fait d'accord avec l'auteure, c'est cette vision de manouvrier de la culture que sont les bibliothécaires municipaux, de l'aspect social que revêtent les accueils public, cette particularité en hiver d'accueillir des SDF qui viennent se mettre au chaud et l'été des retraités qui viennent se mettre au frais. En revanche je reproche à Sophie Divry, non pas son style qui est ma foi fort bon mais la vision qu'elle donne à voir de la bibliothécaire comme une chose inerte ne pensant qu'à la classification et à l'ordre. Je fais partie de celles qui sont heureuses de voir un rayon dérangé voir même chamboulé, preuve que les lecteurs ont pris plaisir à "fouiller", pour trouver leur bonheur. Sophie Divry fait dire à son personnage "Moi je suis une taylorisée de la culture", oui d'accord mais bon, cette vieille fille geignarde se met elle même dans la panade sans sortir de sa condition ficusienne. Même si Sophie Divry s'amuse de sa vieille fille et qu'elle est prétexte à un second degré permanent, je n'ai pas réussi à m'en amuser de mon côté. En revanche si Sophie Divry écrit autre chose sur un autre sujet, je me ferai un plaisir de la lire car son style est, je me répète, très bon.  
Rendez-vous sur Hellocoton !