dimanche 31 juillet 2011

DVD AGO A.- Agora, Alejandro Amenabar, 2008

Note : Grrrrrrrr

L'histoire
Au IV ème sicle après J.C., Alexandrie sous domination romaine, voit sa politique troublée apr l'intervention de plus en plus prégnante des sectes et religions. Le judaïsme, le polythéisme et le christianisme vont entrer dans une guerre sanglante où tous les prétextes sont bons pour implanter sa propre religion au pouvoir. Mais une intellectuelle, Hypathie, astronome, philosophe et mathématicienne, en tentant de préserver les connaissances accumulées dans la grande bibliothèque d'Alexandrie va se retrouver piégée par son statut de femme qui réfléchit mieux que les hommes et par les cruautés de l'amour.

Mon avis
Un film éblouissant de par son histoire poignante et la justesse du propos. J'aime tout particulièrement le personnage d'Hypathie, qui m'impressionne au plus haut point, cette femme seule contre tous ces hommes de pouvoir qui tente malgré tout de lutter pour la connaissance et la culture a quelque chose de symbolique. C'est une icône. L'obscurantisme religieux évoqué dans ce film n'a pas du plaire à tout le monde et j'ai bien ri en voyant la critique de La Croix et celle du Figaro évidemment négatives. Ce qui m'a évidemment interpellée c'est bien évidemment cette vision de l'humanité que nous offre à voir Amenabar, telles des insectes industrieux, mécaniques et sans âmes en pleine régression. Ces bêtes finiront par broyer dans leurs mandibules les restes d'intelligence et de beauté qui faisaient d'eux des êtres encore pensants. Je reviens aux kilos de critiques négatives que j'ai lu sur le sujet. Je ne comprends réellement pas cet acharnement car enfin, c'est un film construit, à la technicité irréprochable, qui est basé sur un scénario excellent et qui a le talent de nous faire découvrir un pan méconnu de l'histoire et de remettre à l'honneur cette héroïne réelle aux écrits éliminés qu'était Hypathie. J'ai beau chercher je ne vois absolument pas ce que l'on peut lui reprocher. Sa dureté peut-être ? Mais est-ce un critère valable ? J'ai réellement frémi en voyant la bibliothèque être détruite et rien que pour cette scène le film se justifie en lui même. 
Rendez-vous sur Hellocoton !