dimanche 9 octobre 2011

FY TOL A.- Le Seigneur des anneaux, John Ronald Reuel Tolkien, Ed. Christian Bourgois, 1992, 1954

Note : Grrrrrrrrr

L'histoire
Les Hobbits, petits êtres pacifiques mènent une vie simple peuplée de réjouissances en tous genres jusqu'au jour où l'aîné Bilbon Sacquet décide de partir du village. Ce dernier possède un bien étrange objet ramené il y a des années d'un voyage aventureux : un anneau. Il lègue ses biens dont le bijou à son fils adoptif Frodon. La bague semble posséder de bien curieuses propriétés car elle rend invisible à tous celui qui la porte au doigt. Malheureusement des cavaliers noirs semblent s'intéresser de près à cet anneau. Sous l'influence de Gandalf un magicien, Frodon va s'enfuir de la Comté et porter le poids d'un bien curieux héritage. Aidé par son fidèle jardinier Sam Gamegie et ses deux amis Pippin et Merry les jeunes Hobbits vont essayer de survivre aux embuscades tendues par l'horrible Sauron qui veut récupérer son bien l'anneau unique de pouvoir. Sur leur route les demi-hommes trouveront l'aide de curieux compagnons des Hommes, des Elfes, des Nains et d'autres créatures tout aussi fabuleuses.

Mon avis
Si je ne devais retenir qu'un seul roman de fantasy ce serait celui là, comme la plupart des lecteurs de la planète. Or je ne retiens pas de ces aventures le courage de Frodon, la bravoure d'Aragorn, l'obstination de Gandalf ou la cruauté de Sauron. J'ai lu trois fois ce romans en intégralité dans ma vie, une fois en 1998 si je m'en réfère à mes notes de lecture, une fois en 2004 après avoir vu les films de Peter Jackson et à présent une fois en 2011.  A chaque fois j'ai eu un coup de coeur pour trois personnages : le premier Sam Gamegie qui pour moi est le véritable héros de cette saga. C'est lui qui va à l'aventure dés le début en espionnant derrière la fenêtre les propos de Frodon et de Gandalf, c'est lui qui est la voix de la raison de Frodon en le raisonnant, en le poussant, en le tirant, en faisant de lui un héros. Sam Gamegie est pour moi le seul véritable sage, Frodon est prisonnier de sa mission, l'anneau le choisi plutôt qu'il ne le choisit. Sam, lui, est le maître de sa destiné, c'est lui encore qui en premier se propose de suivre où qu'il ira son maître. Mes deux personnages secondaires favoris sont ceux qui ont été délaissés par Peter Jackson Baie d'or et Tom Bombadil, pour moi ce passage est l'un des plus beaux de la somme des trois parties. Elles est aussi la plus poétique, la plus périlleuse, la plus joyeuse et la plus symbolique, elle est celle également qui fait le plus référence aux anciens cultes. Je reviens à ce que fait dire Tolkien à Frodon à propos de Sam nous aiguillant vers une autre compréhension des personnages : " J'apprends beaucoup sur Sam Gamegie au cours de ce voyage. Il a commencé par être un conspirateur, et maintenant c'est un ménestrel. il finira par devenir un magicien ou un guerrier." Récemment on m'a posé la question de savoir quel personnage j'aurais aimé être dans cette oeuvre. Cela m'a posé question, mise à part mon admiration de Sam Gamegie je ne me sens pas en phase aves les Hobbits, après relecture et réflexion je pense qu'être une Baie d'or aurait été des plus agréable. En dehors de cela éventuellement une Dame de Rohan mais sans grande conviction et à cause des chevaux. Je me rappelle qu'une amie perdue de vue depuis apprenait l'elfique, j'aurais adoré apprendre à l'écrire en tout cas. Les annexes de fin donnent envie d'en savoir plus et d'apprendre davantage de choses sur la Terre du milieu. 


Je garderai en mémoire la phrase de Bilbon "C'est une affaire dangereuse que de passer ta porte"

Rendez-vous sur Hellocoton !