mercredi 2 mai 2012

BD MAU A.- Maus, Art Spiegelman, Flammarion, 1993


Note : Grrrrrrrrr

L'histoire
Artie va rendre visite à son père et lui demande de lui raconter sa vie durant la seconde Guerre Mondiale. Vladek va raconter la montée en puissance du racisme jusqu'aux horreurs de l'holocauste et le camp d'Auschwitz. 

Mon avis
Une BD zoomorphique sur la déshumanisation totale. Je dois avouer avoir été... ben mince... en fait je pense qu'il n'y a pas de mot pour ce que j'ai ressenti : une profonde tristesse, une grande colère, de l'ulcération, de l'apitoiement, de la résignation, de la combativité... bref, j'ai eu pas mal d'émotions par pages... Tout ce contre quoi Vladek m'aurait mis en garde de leur inexistence en temps de guerre. 
Vladek rappelle à son fils la fragilité de l'humanité "Des amis ? Tes amis ? Enfermez-vous tous durant une semaine dans une seule pièce... Alors tu verras ce que c'est les amis...", Art Spiegelman dessine les nationalités sous la forme de cochons pour les Polonais, de souris pour les Juifs, de chats pour les Allemands, de grenouilles pour les Français mais cette animalisation devient secondaire voir même inexistante pour le lecteur ; ce qui me ramène à une chronique faite précédemment sur le manga Cat shit one qui avait, à mon avis, utilisé ce procédé à mauvais escient les ficelles étaient trop voyantes.  
Cette BD est également un témoignage sur la transmission d'un père à un fils, du coup, les phrases sont simples, directes comme le sont les discussions dominicales avec les familles, nous révélant le coeur même du génocide tout en mettant la distance nécessaire pour nous permettre d'analyser. Les détails sont on ne peut plus réalistes l'horrible "Arbeit macht frei" par exemple n'a de cesse de nous rappeler que tout ceci s'est bien produit. Je reviens encore dessus mais je pense que lire La Vague ou voir le film est complémentaire afin de comprendre la montée des nationalismes et des violences envers un groupe. Une BD à lire et à faire lire, longtemps j'ai tourné autour sans jamais me décider avec le pressentiment que ce livre allait me remuer, il l'a fait. 
Rendez-vous sur Hellocoton !