mercredi 23 juin 2010

DVD BAL A.- Ballroom dancing, Baz Luhrmann, 1992


Note : Grrrrrrrrrr

L'histoire
Scott Hastings est le jeune poulain d'une école de danse de salon tenue par papa, un peu barré dans un autre monde, et maman la super conquérante. Mais, un jour, Scott n'a plus de partenaire. Des auditions sont organisées, mais personne n'est assez bon pour Scott. Voilà que la plus moche du cours surnommée Frangipane lui demande de danser avec lui mais pas uniquement danser, de danser LES pas qu'il a inventé. Sa mère et son coach lui interdisent formellement de faire de nouveaux pas dans le plus prestigieux concours du district, cela pourrait nuire à sa carrière et être éliminatoire tellement les règles sont codifiées. Mais y tenant trop, Scott commence à s'entraîner dans le plus grand secret avec Fran qui tombe amoureuse de lui. Scott l'averti que c'est une façade pour des danseurs de faire croire le temps d'une danse à leur amour et qu'il n'éprouve rien pour elle. Le concours arrive et Fran est évincée au profit d'une danseuse talentueuse, belle et de renom jusqu'au moment où...

Mon avis
Je suis scotchée... Comment et pourquoi personne ne connait ce film ? Quand je dis personne, c'est que personne dans mon entourage (et il y a un paquet de monde) n'a jamais entendu parler de ce petit bijou. Il faut dire qu'il faut saisir dés la première image tout le second degré qu'il y a derrière. même lorsque ja vais sur le site de cinéma qui fait référence aucune photo des acteurs n'est activée. C'est le premier volet d'une trilogie The Red Curtain qui plus est dont les deux films suivants sont passés à la postérité : Roméo+Juliette et Moulin Rouge. Ah ben si, je vien s de gratter un peu, finalement le film est un peu connu puisqu'il a reçu une moisson de récompense dont à Cannes le Prix de la Jeunesse. Bon alors du coup je me demande ce que les 48 personnes que j'ai vu aujourd'hui ont fait en 1992 pour être passées à côté. La musique est grandiose et pas du tout datée et elle est de David Hirschfelder qui a travaillé pour ne dire que ça sur le fabuleux Shine et le non moins réussi Elizabeth. La preuve que je ne suis pas vigilente pour deux sous et que ce blog aura au moins réussi à me faire apprendre que le réalisateur d'un de mes films cultes Gatsby le Magnifique avec Robert Redford est également Baz Luhrmann. Palsembleu, sur cinq films qu'il a réalisé, quatre sont à présent dans mon panthéon et il existe un film que je n'ai pas vu. Humilitas ! Sans rire, la réalisation est impeccable au niveau esthétique, l'histoire est prenante (moi qui n'aime pas la danse, je vous jure...), les acteurs-danseurs inconnus sont excellents, la musique est géniale, la lumière est presque au top, le scénario est incroyable...
J'arrête c'est trop. Si je veux vraiment chercher un pou et encore c'est une lente, il manque une petite dimension métaphysique...quoique, la définition de la danse/de la vie est là... Bon, il n'y a donc rien à redire. Même les musiques annexes sont bonnes... L'affiche originale était particulièrement mauvaise l'accroche "Délire total" est réelle, quand on a vu les kilos de paillettes qu'il a fallu pour réaliser ce film, même aujourd'hui Baz Luhrmann en a certainement toujours dans les poches.
Rendez-vous sur Hellocoton !