mercredi 13 octobre 2010

DVD BIE F.- Bienvenue chez les Ch'tis, Dany Boon, 2008

Note : Grrrrrrrrrr

L'histoire
Un directeur des postes habitant dans le Sud de la France demande sa mutation pour une ville très courue mais il a le tort de se faire passer pour handicapé. Sanctionné pour faute grave il va se retrouver muté dans le Nord, le pire de ses cauchemars. 

Mon avis
Avant j'étais adepte d'Heidegger, depuis je me suis soignée et j'ai compris que la vraie philosophie était dans la culture pop. Une petite fable philosophique qui m'a ouvert les yeux, bon elle est célèbre mais je l'aime bien : 

Diogène le cynique, qui adorait vivre dans un tonneau (chacun son trip) à moitié à poil (pas le tonneau, le philosophe), passait pour être le plus grand penseur de son temps. Sa réputation parvint un jour aux oreilles du plus puissant de tous les monarques : Alexandre le Grand, ce qui est peu dire sur l'échelle de la splendeur, ce dernier venait de conquérir l'Asie, avait déchiré les grecs et pouvait se la péter tranquille dans son palais. Sauf que comme le dit le dicton Abyssus abyssum invocat et ce cher Alex non content d'être le plus puissant, voulait être un homme accompli et doué d'une intelligence sans pareille. Dans ce but, il rendit une visite à Diogène qui se dorait la couenne à l'aise en plein cagnard, tout à coup, voilà notre empereur qui se plante bien en face du vieux et lui dit en échange de ses enseignements "Demande moi tout ce que tu veux et tu l'obtiendras" pas démonté pour deux sous notre philosophe lui réponds "ôte toi de mon Soleil" ce qui équivaut à répondre à un président "Dégage de la cabine U.V. sale péquenot". 

Bref, tout ça pour dire que j'ai pris en flagrant délit plusieurs personnes bien pensantes qui avaient adoré le film de Dany Boon lors de sa sortie, se dédire et rétrospectivement trouver cette oeuvre populo... Bon sang ce que ça m'énerve, un peu d'objectivité que diable ! Chaque année en été, les films de De Funès marchent du feu du diable sur les chaînes télés, les films de Bourvil battent tous les records... Interrogeons-nous, quel sera le succès de l'été 2020 ? On  parie combien, que ce sera Bienvenue chez les Ch'tis et pas le film de Houellebecq La Possibilité d'une île ? Succès et oeuvre d'art sont deux choses différentes direz-vous ? Parlez-en à la Joconde, elle en rigole toujours. L'humour n'est pas de l'art ? Tout dépend de l'humour, ça aussi on pourrait en parler à Dali ça le ferait bien rire, mais partons de cette hypothèse. Le comique est un art populaire, il est pourtant l'un des plus difficiles à pratiquer, j'engage qui que ce soit à monter sur scène devant mille personnes et d'essayer de leur apporter en même temps un bonheur pur comme en procure le rire.  Shakespeare était passé maître dans cet art, et on ne peut pas dire que ce n'est pas un artiste talentueux que Shakespeare. Ne boudons pas notre plaisir et comme le disait un grand auteur dramatique qui a toujours regretté de ne pas savoir faire rire et dont je vous laisse le plaisir de redécouvrir le nom "Mort aux pisse froid ". Pour les amateurs de bons livres qui font réfléchir mais qui savent être populaires aussi relisez "Le Nom de la Rose" d'Umberto Eco, c'est édifiant. 

Le film, or donc, c'est drôle, ça me rappelle les grands rôles de Bourvil, on rit des préjugés que peut avoir le héros et la catharsis de fin marche bien. Que demander de plus ? Ah oui, le casting est excellent. 
Rendez-vous sur Hellocoton !