lundi 8 novembre 2010

SF CHA A.- Autre-Monde : L'Alliance des trois, Maxime Chattam, éd. Albin Michel, 2008

Note : Grrrrrrrr

L'histoire
Matt et Tobias sont deux jeunes ados amis à la vie à la mort. Ils habitent New-York. Le couple des parents de Matt va mal et le jeune garçon coincé dans ses problèmes grandi plus vite que son ami encore bloqué dans la prime enfance. La télévision lance un avis de tempête. Une mauvaise météo, quoi d'extraordinaire ? La foudre éclate, survole la ville, plonge dans les rues, remonte sur les façades et tous les adultes disparaissent. Que sont-ils devenus ? Matt et Tobias sont obligés de partir sur la trace de la vérité. Matt montre son caractère de meneur. D'étranges créatures font bientôt leur apparition. Et puis un jour les deux ados découvrent une micro-société de rescapés, les Pans. Des enfants de 9 à 17 ans qui luttent pour survivre dans un monde envahi par la nature et le danger. 

Mon avis
Au croisement entre Stephen King et Sa Majesté des mouches. Du Peter Pan sous champignons hallucinogènes, du Miyazaki à l'hollywoodienne, du Peter Pan croisant Ca ; bref, c'est populaire avec une écriture "à l'américaine" simple sans fioriture parfois naïve mais efficace, diablement efficace. J'a parfois l'impression que Chattam se fiche un peu de nous, quelques remarques de ses personnages fleurant bon le commercial, du genre on va faire plaisir à tout le monde, mais peut-être Maxime est un grand enfant coincé au pays des rêves... nonobstant, je le crois assez renard pour être devenu un pirate déguisé en Peter Pan. Peu importe ses intentions, mon impression de lectrice est que j'ai pris plaisir à suivre les aventures de ces enfants, cela m'a vraiment rappelé mon enfance quand je lisais des kilos de romans horrifiques parfois mals écrits mais où les écrivains avaient tout juste de talent pour avoir créé des héros attachants, suffisamment en tout cas pour que l'on se soucie de leurs sorts par la suite. J'imagine très bien Chattam en train d'élaborer des sortes de fiches-suspect sur ses héros et ses monstres entreposant sur chacune d'entre elle quelques expressions pour les définir et le reprendre ensuite à l'envie dans son roman par exemple l'expression "Comme des draps qui claquaient" pour ce tout qui vole dans le ciel, entre autre. Le fait que les chapitres soient courts est très bien vu et accroche les lecteurs d'entrée ménageant leur assiduité et l'entretenant à la fois. Je ne sais pas si Maxime connait les légendes indiennes mais certaines choses m'y font penser, mais ce n'est qu'une impression. La question que je me pose est : "Est-ce que Chattam aussi a essayé d'apprendre l'elfique quand il était petit ?" Le fait que son héros soit fan du Seigneur des anneaux est omniprésent dans le texte, c'est même parfois un peu trop présent. J'ai lu un petit roman il y a quelques années basé exactement le même type d'histoire, c'était signé d'un illustre inconnu qui signait du nom de Smith ou un nom banal dans le genre que j'ai fini par oublié, mais son texte lui m'est resté, c'était extrêmement bien écrit, mais le livre a fini par sombrer au rang des "romans inconnus", une obscure maison d'édition, un nom qui ressemble à des millions, une couverture d'une tristesse à pleurer mais pourtant c'était de la très bonne littérature. La question qui me taraude est de savoir si MC avait signé sous un autre nom et dans une maison d'édition qui ne placarde pas dans toutes les gares de France la pub pour ce roman, si son roman avait été vendu à des milliers d'exemplaires comme celui-ci. Le fait du marketing ferroviaire, de la conception du roman de sa sortie prochaine en poche, de sa propension à gagner le web sur divers supports me rapproche de l'idée que ce type de roman est une résurgence glorieuse de ce que l'on nommait dans des temps anciens : le roman de gare. Rien de dévalorisant là-dedans, loin de moi cette idée, si j'avais quelque talent littéraire c'est ce vers quoi je tendrais mais voilà comme l'histoire du roman se perpétue. A mon avis et je ne suis pas la première à le penser j'imagine mais le futur serait une sorte de roman feuilleton de ce roman à lire sur son ipad avec image et son.  
Rendez-vous sur Hellocoton !