lundi 14 mars 2011

DVD CER A.- Le Cercle des poètes disparus, Peter Weir, 1990

Note : Grrrrrrrrrr


L'histoire
L'académie Welton est le symbole de la réussite et de la richesse. Les élèves sont entraînés pour devenir de futurs leaders. Pourtant être adolescent c'est vivre dans un carcan mental, l'oppression imposée par les règlements stricts de l'établissement doublé des attentes des familles encore plus sévères se révèle être une prison où l'on est brisé mentalement. Le jeune Todd Anderson plutôt introverti s'apprête à vivre le pire de sa vie jusqu'à l'arrivée de leur professeur de littérature, M. Keating, qui va leur apprendre la vie et à vivre selon leurs envies. 

Mon avis
Ce film a bercé mon enfance. J'ai essayé de suivre également les préceptes de ce cher professeur Keating  à mon adolescence mais il faut une force morale sans faille pour pouvoir y parvenir. J'ai adoré plusieurs des films de Peter Weir comme je l'avais dit dans un précédent billet, à commencer par Witness et The Truman show, en revanche il a fait également de belles daubes (Master and Commander). Chemin très contrasté que le sien. Ensuite nous avons un casting d'inconnus au départ qui sont tous devenus des athlètes cinématographiques : Ethan Hawke, Robert Sean Leonard, Josh Charles sans compter le grand, l'unique Robin Williams. Et puis il y a la Musique de Saint Maurice Jarre. Le scénario de Tom Schulman qui a signé là son seul chef d'oeuvre au milieu d'un champ de navets, c'est à se demander pourquoi, les personnages sont  si touchants, si pourléchés, c'est tout simple, ils paraissent réels. Ce film est un miracle à lui seul. La tension ne cesse d'augmenter, les joues roses blêmissent ou inversement, les traits se creusent, les personnages deviennent plus profonds. En regardant la fiche technique du film j'ai pu voir que ce dernier a été tourné par ordre chronologique, chose sacrilège aux yeux de tous les producteurs, mais la qualité se pose là. Cela me rappelle un peu la scène du bal du Guépard de Visconti, tout à l'air véridique. Ce film est dans mon panthéon, il m'a marqué et je pense que je ne suis pas la seule. 
Rendez-vous sur Hellocoton !