vendredi 3 juin 2011

CIN PIR F.- Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence, Rob Marshall, 2011


Note : Grrrr

L'histoire
Jack Sparrow a perdu son précieux Black Pearl (encore). A Londres il cherche à recruter un équipage mais se trouve lui même recruté par une ancienne conquête et pas sur n'importe quel bateau : le Queen Anne's Revenge, le bateau de Barbe noire. Ensemble ils devront découvrir l'emplacement de la légendaire Fontaine de jouvence.

Mon avis
N'allez pas voir ce film en 3D, oh et puis soyons fous, n'allez pas le voir du tout  Le seul effet spécial vraiment réussi est la petite pub pour les bonbons au début. En ce qui concerne l'intrigue, les scénaristes n'ont pas du être payés (Quoi ? comment ? ils ont été payés ? !!! ?!!!) Jack Sparrow est là certes mais comme nous n'avons pas peur une demie minute pour sa vie, l'histoire est éculée, sans surprise, on se demande si un ado de 12 ans ne serait pas l'auteur de cette suite aussi fumeuse que les cheveux d'Edward Teach.  Les personnages secondaires sont à peine effleurés, on ne sait absolument rien du jeune pasteur par exemple, pourquoi est-il là, qui est-il ? Du coup, on se contrefiche pas mal de ce qui peut leur arriver. Ensuite on nous sert de la mythologie de sirènes, bon, admettons, sauf que l'on en apprend pas plus. En fait, ce film est fait pour les fans de Johnny Depp un point c'est tout. Les combats restent pas mal, les décors sont beaux, et c'est bien tout. Je lisais récemment dans Le Magazine Littéraire un article brillant sur "A quoi bon la théorie Littéraire" curieusement, je viens de cerner la moelle substantifique de l'importance de l'étude de style dans l'art grâce à ce film que ce soit en littérature, en cinéma ou tout autre matière artistique.
Rendez-vous sur Hellocoton !