samedi 30 juillet 2011

R HEA A.- Le Clan des Otori T01 : Le Silence du Rossignol, Lian Hearn, Gallimard, 2002

Note : Grrrrrrrr

L'histoire
Dans un Japon médiéval, un jeune garçon nommé Tomasu, mène une vie tranquille et non violente dans un  village modeste jusqu'au jour où le seigneur Iida, chef des Tohan, décide de tuer tous les membres de sa caste, les Invisibles. Sauvé in extremis par le seigneur Otori, le jeune Tomasu va devenir son fils adoptif sous le nom de Takeo et devra cacher à tous son identité. Otori Shigeru va lui révéler bien plus de choses sur lui même que Takeo ne s'en serait jamais douté. Les voies de la vengeance ont de nombreux chemins, Takeo l'apprendra à ses dépends.

Mon avis
Depuis le temps que je regarde les films de samouraï, les fresques cinématographiques japonaises je m'étonne de ne jamais avoir lu de roman dans cette veine. Le jour où enfin je me décide c'est d'une part grâce à un challenge littéraire de Livraddict qui m'y oblige et d'autre part je choisis le chemin d'une diplômée d'Oxford. Etrange. Toujours est-il que je ne regrette pas le voyage. Le monde dur aux rites déroutants dans lequel Lian Hearn nous donne à voir le spectacle de l'abnégation et du courage absolu qui donne à réfléchir. Une réflexion d'un des personnages me hante "Pourquoi les hommes se sont créé un monde si dur ?".  En effet. Cela me ramène à l'actualité sans le vouloir. J'ai tout particulièrement aimé les femmes de ce roman ainsi que le travail sur le passé de chacun des personnages qui donne réellement du corps au texte. Je me demande si ce roman est un livre ado ou adulte, tout le monde en parle comme d'un livre ado, étrange. Si je le conseille fortement à partir de 15 ans, comme l'âge de Takeo,  je suis de ceux qui pensent que c'est un livre pour tous, pourquoi donc le cantonner à un public cible particulier ? 
Rendez-vous sur Hellocoton !