dimanche 28 août 2011

DVD AUS A.- Australia, Baz Luhrmann, 2008

Note : Grrrrrrrr

L'histoire
Lady Sarah Ashley une aristocrate anglaise part pour l'Austrlie afin de mettre les choses au clair avec son mari qu'elle soupçonne de l'avoir trompée. Celui-ci doit vendre sa ferme d'élevage bovin mais ne parvient pas à trouver d'acheteur. A son arrivée Sarah trouve son mari mort et la propriété en pleine faillite. Le contremaître Neil Fletcher semble organiser une pression constante sur les habitants du domaine et fait tout ce qu'il peut pour éloigner au plus vite Sarah. Cette dernière n'est pas dupe et après avoir viré le contremaître démasqué par l'histoire que lui raconte un jeune enfant métisse Nullah, la courageuse Sarah va tenter de relancer le domaine avec l'aide du Drover, un cow-boy rustaud payé pour faire voyager le bétail. Mais l'histoire se déroule en 1939 et les premiers conflits commencent à teinter de sang le bush australien.

Mon avis
Une histoire d'amour + une histoire de l'histoire + un constat politique + de l'humour + de l'horreur + du fantastique... tout cela, seul Baz Luhrmann pouvait le réussir. Ce film n'est pas un petit film, c'est une fresque d'un continent à lui tout seul. Cette histoire est merveilleuse à plusieurs titres, oui j'ai bavé sur Hugh Jackman comme tout le monde, mais en dehors de cela j'ai appris beaucoup sur l'Australie, de l'élevage à l'histoire de ce pays en passant par leur cadavre dans le placard avec la persécution des Aborigènes et ce désastre de la maltraitance des enfants métisses arrachés à leurs familles. Cela m'a rappelé la même histoire peu connue qui s'est passée en France le dossier des enfants Réunionnais soit disant orphelins placés dans des fermes de la Creuse dans les années 60 aux années 80. Ces Plus de 1600 enfants étaient en réalité victimes de rafles à la Réunion, de séquestration, l'homme responsable de ce programme était Michel Debré... comme quoi le XIXème siècle n'est jamais très loin. 
Pour en revenir à ce film, le casting était on ne peu plus juste et tous les personnages sont mis en valeur d'une telle façon que l'on ne peut que rêver d'être mis en scène par Baz Luhrmann. J'ai été épatée par le nombre de figurants, l'ambiance et la luminosité du film. C'est un bel hommage à l'Australie et aux Aborigènes que voilà. De Roméo + Juliette en passant par Moulin Rouge à Ballroom Dancing je me demande bien si Baz Luhrmann n'est pas en passe de devenir un de mes réalisateurs préférés. Il est très fort en tout cas. Il ne faut pas se laisser piéger par l'histoire d'amour qui n'est intéressante que lorsque les deux héros se séparent et je pense que c'est un piège dans lequel on peut tomber en voyant l'affiche par exemple car ce film n'est pas que ça. En regardant ce qui a été écrit sur ce film, je trouve que les critiques n'ont pas été tendres (Je suis toujours en désaccord avec les mêmes journaux, cela veut peut-être die quelque chose), je me demande pourquoi car c'est un très bon film que je conseillerai dés demain à mes amis. Au fait regardez son premier film Ballroom dancing, ça c'est une vraie expérience ! 
Rendez-vous sur Hellocoton !