dimanche 18 septembre 2011

F PAL A.- Fight Club, Chuck Palahniuk, Gallimard (folio SF), 1999

Note : Grrrrrrr

L'histoire 
Le narrateur un trentenaire scotché à son quotidien, poussé à l'insomnie extrême rencontre un jour Tyler. Tyler et lui vont fonder le Fight Club dont la première règle est de ne pas parler du Fight club, la seconde règle est de ne pas parler du Fight club. 

Mon avis
Ce livre est une claque, voir un uppercut (admirez la mise en abyme).  Cela m'a rappelé Burroughs par certains côtés mais je dois avouer ne rien avoir lu d'aussi barré depuis un moment. Si la fin se fait pressentir les retournements de situation valent leur pesant de cacahuète. Il manque à mon sens tout de même quelque chose à la critique de la la société de consommation et la culture "club des maux " à l'américaine pour finir de me convaincre totalement, bien que j'ai adoré l'entreprise de savonnerie et l'ingéniosité pour la fabrication de ce produit de consommation de masse. J'ai bien du mal en revanche à dire ce que j'ai retiré personnellement de ce livre. Peut-être a t'il réussit à me convaincre que dormir est le meilleur des médicaments. Lire moins pour dormir plus serait peut-être "mon entreprise d'amélioration" décriée au début du roman.  J'ai pas mal pensé également au Joker de Heath Ledger, la figure de l'anarchie se fait assez présente derrière tout ça.

Au passage voilà un haïku du narrateur :

Un tigre sourit
Un serpent dira qu'il t'aime
Mens, deviens le mal.

;o)



Rendez-vous sur Hellocoton !