mercredi 11 janvier 2012

R GIO A.- Que ma joie demeure, Jean Giono, Grasset, 1936


Grrrr
L'histoire
Jourdan, paysan de Haute-Provence, rencontre un soir alors qu'il laboure sous les amandiers un acrobate nommé Bobi. Il va apprendre la préciosité du temps pour le temps. La douceur de ne rien faire, la joie du superflue. 

Mon avis
Je ne suis pas très versée dans le roman agricole quand bien même le texte est poétisé à son maximum. La qualité de l'écriture est exceptionnelle et j'aime beaucoup l'incipit "C'était une nuit extraordinaire" qui vous plonge directement dans l'ambiance du livre. Malheureusement pour des raisons de sujet je n'ai pas réussi à apprécier à sa juste valeur cette oeuvre de grande qualité. 
Rendez-vous sur Hellocoton !