lundi 16 janvier 2012

R MUR A.- Danse, danse, danse, Haruki Murakami, Seuil, 1995


Grrrr
L'histoire
Le narrateur est journaliste "déneigeur" il s'occupe de tous les sujets dont les autres ne veulent pas, cet homme ne s'attache à rien, ni a son travail, ni à un amour, ni à la vie. Pourtant il s'attache un jour au souvenir d'un hôtel : L'Hôtel du dauphin. Cet ancien hôtel miteux vient le hanter dans ses songes jusqu'au jour où il souhaite y revenir, mais l'hôtel a changé de propriétaire et est devenu un hôtel réputé mais sa rencontre avec plusieurs personnes vont relier des vies, des histoires, des songes, des apparitions ensemble. 

Mon avis
J'adore Murakami, malheureusement c'est peut-être le livre de lui que j'ai le moins aimé. Curieusement je le relie à L'Etranger de Camus, un étranger qui aurait bien tourné si l'on peut dire les choses ainsi. Cet homme est un homme lune, un personnage satellitaire qui tout à coup en entrant dans l'attraction terrestre de L'Hôtel du Dauphin vient relier et faire graviter autour de lui des personnages qui n'auraient jamais été reliés autrement. L'écriture simple et coulante comme un fleuve calme parvient à nous plonger dans cette ambiance étrange mais je dois avouer que les 533 pages du roman sont un peu "trop" pour moi. Je pense que certaines idées sont diluées dans le texte et auraient gagné en force si elles avaient été condensées. Ce que j'aime chez Murakami c'est son don de nous plonger dans des situations étranges. Je dois avouer ne pas avoir lu La course au mouton sauvage dont ce livre est la "suite" peut-être était-ce une erreur de ma part. 
Rendez-vous sur Hellocoton !