samedi 10 mars 2012

DVD CHA A.-La Chasse aux sorcières, Nicholas Hytner, 1997

Grrrrrr
L'histoire
1692, Salem, Massachusetts. Une jeune femme adultère Abigail veut reconquérir son amant John Proctor. Mais ce dernier marié veut rester auprès de sa femme. Une nuit alors que toutes les adolescentes et jeunes femmes du villade Salem miment une réunion de sorcière elles sont surprises par l'oncle de la jeune femme. Le lendemain deux enfants simulent une crise de catalepsie. La rumeur court que le Diable court dans les rues de Salem. Un tribunal est convoqué. Ce dernier pourrait servir à la vengeance d'Abigail. 

Mon amis
Ca fait froid dans le dos. Tiré de la pièce de théâtre d'Arthur Miller ce film perd un peu du sens qu'y avait mis l'auteur car ce dernier dénonçait les dénonciations anti-communistes de l'époque. En revanche il fait écho malheureusement à un nombre assez épouvantable de faits divers actuels. J'ai trouvé le casting brillant Daniel Day Lewis est absolument gigantesque dans ce rôle ! 
J'ai toujours été très impressionnée par ces histoires de chasse aux sorcières, aux vampires, aux loups-garous où l'on voit toujours ressortir la jalousie, l'envie, la veulerie des êtres humains. Cela fait écho également au livre de Teulé Mangez-le si vous voulez qui m'avait vraiment marqué, pris séparément les humains peuvent être bons et soudain réunis ensemble la folie collective gagne même celui qui paraissait le plus intègre des hommes. Un jour un responsable de sécurité assez âgé me disait de fuir toute réunion d'un trop grand nombre de personnes, car une intelligence primaire propre au groupe naissait lors de ces réunions et qu'un rien pouvait déclencher les pires des catastrophes, les mouvements de panique, la peur de l'autre, tout resurgissait alors. Je le comprends un peu mieux quand je vois ce type de film ou ces témoignages. Même si l'histoire est très romancée par rapport aux faits réels, je dois avouer que quelque chose dans ce goût là a du se jouer à ce moment là. La vraie Abigail n'avait que 11 ans à l'époque des faits, mais la réponse se trouve certainement dans la liste des accusatrices. En ce qui concerne le film en lui même, la réalisation n'est pas très inventive même si le jeu des acteurs est très mis en valeur. 
Rendez-vous sur Hellocoton !