mercredi 13 mars 2013

R AUS A.- Persuasion, Jane Austen, Harper Collins

Note : Grrrrrrrrr

L'histoire
Sir Walter Elliot est un baronnet vaniteux qui va vivre un revers de fortune le poussant à louer sa demeure. Sa fille Anne qui avait éconduit un prétendant, Frederick Wentworth, à l'âge de 19 ans, voit sa beauté se faner au fil des années, mais voit également se rapprocher le spectre terrible de devenir une vieille fille seule et sans amour. La famille Elliot part vivre à Bath et bientôt le capitaine Wentworth fait une réapparition glaciale, à présent il est riche, respectable et cherche à se marier, son souvenir amer que lui a laissé Anne va causer de nombreux tourments à la jeune femme.

Mon avis
Si ce roman est le moins connu de Jane Austen mais aussi le plus sombre, il m'a semblé être peut-être l'un des plus intéressants. Le statut des femmes y est dépeint de façon angoissante, à 27 ans on est plus rien, une fois déparée de sa beauté d'adolescente, il ne reste qu'à espérer un mariage d'intérêt. La nostalgie et les regrets hantent l'arrière plan ainsi que ce thème de la persuasion. En effet, chacun des personnages se persuadent de quelque chose de faux, les non-dit enfoncent le clou pour enfermer chacun des caractères dans leur petite boîte de préjugés. Mais si le réalisme est très présent dans ce roman plus que dans toute l'oeuvre de Jane Austen, la poésie est là pour alléger et jeter un voile de pudeur sur l'aspect trivial de ce qui ce joue ici. Les descriptions de nature et les élans bucoliques nous ramènent à l'univers austinien que l'on connait mieux. 
Ce roman publié de façon posthume par le frère de Jane Austen (qui a donné lui-même ce titre à l'oeuvre alors que l'auteure parlait de The Elliots) est un vrai petit bijou à redécouvrir, Jane Austen n'en aimait pas la fin qu'elle pensait retravailler, même si je comprends ce que l'auteure a voulu dire par cela, je me sens tout de même soulagée de cette fin. 
Rendez-vous sur Hellocoton !