mardi 31 juillet 2012

BD C A.- Le Chien gardien d'étoiles, Takashi Murakami, Sarbacane, 2011

Note : Grrrrrrrrrr

L'histoire
On court toujours après ce que l'on ne peut pas avoir. A l'image d'un chien qui regarde les étoiles. Et si l'on prenait juste un moment pour être heureux avec ce que l'on a et se réjouir de l'amour inconditionnel que nous portent ceux qui nous sont proches ? A travers plusieurs personnages dont un chien on découvre l'histoire de "Papa" homme qui n'a plus rien et va jusqu'à sacrifier sa vie pour l'espoir donné par un chien. 

Mon avis
Non je n'ai pas pleuré... ça doit être le rhume des foins, ou bien j'ai une saleté dans l'oeil... dans les deux yeux... bref, une histoire terriblement émouvante qui ne laisse personne indifférent et donne espoir en la vie même en nous parlant d'une issue fatale comme celle de ce manga. Si vous voulez pleurer toutes les larmes de votre petit corps lisez cette BD. J'ai été touchée par l'extrême finesse d'instants du quotidien qui semblent pris sur le vif, écoeurée par le peu d'humanisme de la société, outrée par l'indifférence de la fille de "Papa", et finalement réconfortée par le personnage de l'assistant social. J'ai beaucoup aimé également la vision de la vie de "papa" vue à hauteur de chien et de son désintéressement total, le chien ne vit que par et pour l'amour de son maître et est une critique magistrale de la société dans tout ce qu'elle a de plus terrible à savoir l'individualisme, le consumérisme et le manque de ce que l'on nomme l'humaniste mais qu'il serait justice d'appeler l'animalisme. Ce qui me rappelle la citation de Fernand Gravey "Plus je connais les hommes, plus j'aime mon chien". En tout cas je dois avouer avoir ruminé ce livre lu hier toute la journée d'aujourd'hui et je peux même dire qu'il m'a donné une pêche d'enfer pour entreprendre sereinement ma journée de travail. 
Rendez-vous sur Hellocoton !